Balsamine de l'Himalaya
Balsamine de l'Himalaya

Nom scientifiqueImpatiens glandulifera Royle

Nom communBalsamine de l'Himalaya

FamilleBalsaminacées

Introduction & Répartition géographique

Introduction

Originaire de l'Himalaya, ses graines ont été expédiées d'Asie au Jardin botanique de Kew à Londres en 1839. On retrouve la plante au Jardin des plantes de Paris en 1842 et au Jardin des plantes de Montpellier en 1873. Elle s'est progressivement naturalisée en Europe au XIXème siècle, puis fortement propagée au XXème siècle.

Répartition géographique

La balsamine de l'Himalaya est présente en Amérique du Nord ainsi que sur la majeure partie de l'Europe, de l'Espagne à la Russie occidentale. En France, elle est présente dans les régions montagneuses, sur le littoral méditerranéen et est également signalée dans de nombreuses régions, notamment en région Rhône-Alpes, Centre ou Alsace.

Biologie et écologie

Reproduction sexuée

La balsamine de l'Himalaya est une plante annuelle, autofertile, et le nombre de graines produites se situe entre 800 et 2500 graines par période de végétation, soit au sein d'un peuplement dense jusqu'à 30000 graines/m². De 2 à 3 mm de long, les graines sont éjectées par les fruits, des capsules, jusqu'à 7 mètres de distance (autochorie). Elles peuvent également être disséminées par l'eau sur de grandes distances (hydrochorie). Elles gardent leur pouvoir de germination pendant plusieurs mois mais ont besoin de froid pour leur germination.

Reproduction asexuée

Non.

Milieux envahis et exigences

La balsamine de l'Himalaya est une plante de mi-ombre et de plein soleil, se plaisant plus particulièrement dans les milieux frais, généralement humides, tels que les bords de cours d'eau, les fossés, les lisières de forêts... Peu exigeante au niveau des types de sols, elle craint cependant le gel et les périodes de sécheresse prolongées.

Impacts négatifs

Impacts sur la biodiversité locale et le fonctionnement des écosystèmes

  • Sa présence dans le milieu tend à réduire la diversité floristique de celui-ci. Sa croissance rapide ombrage les plantes déjà présentes qui perdent alors en vigueur. Par ailleurs, en raison de sa production importante de nectar, la balsamine est très compétitive pour l'attraction des pollinisateurs au détriment des autres plantes.
  • Sa présence en bordure de cours d'eau peut, dans certains cas, accroître les phénomènes d'érosion des berges lorsque la végétation disparaît pendant la période hivernale. Cet impact demeure souvent limité, la balsamine s'intégrant généralement au sein d'une végétation pérenne.

 

Impacts sociaux et sociétaux

  • A proximité des cours d'eau, la balsamine peut gêner l'écoulement de l'eau, notamment lors des crues, et rendre difficile l'accès aux berges par les usagers.
Aspects positifs

Plante ornementale

  • La balsamine a été utilisée comme plante ornementale ; elle semble toutefois démodée.

Autres usages

  • La balsamine est réputée pour ses qualités mellifères.
Aller plus loin

Liens vers des sites d'informations référençant des travaux scientifiques :

ISSG | EPPO | CABI | NOBANIS | DAISIE | FCBN | HARMONIA DATABASE | INFOFLORA