Solidage géant
Solidage géant

Nom scientifiqueSolidago gigantea Aiton.

Nom communSolidage géant

FamilleAstéracées

Introduction & Répartition géographique

Introduction

Originaire d'Amérique du Nord, la plante est introduite en 1758 au jardin botanique de Londres, puis se diffuse en Europe pour ses qualités ornementales. On l'observe dans la nature au cours du XIXème siècle. Son expansion dans les milieux intervient après une phase de latence de 100 ans.

Répartition géographique

La plante est présente en Amérique du Nord, au Japon ainsi que dans la quasi-totalité de l'Europe. En France, elle est présente sur l'ensemble du territoire.

Biologie et écologie

Reproduction sexuée

Plante vivace rhizomateuse, elle produit une grande quantité de pollen et de nectar ce qui la rend particulièrement attractive pour les pollinisateurs. Ses fruits sont produits en grande quantité (dizaines de milliers) et disséminés efficacement par le vent (anémochorie) : le taux de germination est variable en fonction des sols. Ce mode de reproduction permet à la plante de coloniser des milieux éloignés.

Reproduction asexuée

La plante peut produire de nouveaux individus à partir de rhizomes souterrains. Cette reproduction végétative est particulièrement virulente. Chaque année, jusqu'à cinquante nouveaux rhizomes peuvent se développer à la base des nouvelles tiges.

Milieux envahis

Les milieux perturbés sont notamment : remblais, bords de route et de voies ferrées, friches... La plante affectionne les milieux humides, voire parfois aquatiques, particulièrement riches en nitrates.

Impacts négatifs

Impacts sur la biodiversité locale et le fonctionnement des écosystèmes

  • Les peuplements denses de solidages conduisent à une diminution de la diversité des espèces indigènes dans les milieux naturels.

Impacts économiques

  • S. gigantea est un hôte alternatif de certains insectes vecteurs d'agents pathogènes des cultures.
  • Des résidus de S. gigantea peuvent réduire la germination de certaines cultures (blé, orge...) ; sa présence entraîne alors des coûts supplémentaires de lutte pour l'agriculteur.
Aspects positifs

Plante ornementale

  • La plante est cultivée à petite échelle ; elle est beaucoup moins disponible que S. canadensis.

Plante mellifère

  • Par sa floraison abondante, la plante présente des qualités mellifères.
Aller plus loin

Liens vers des sites d'informations référençant des travaux scientifiques :

EPPO | CABI | FCBN | HARMONIA DATABASE | INFOFLORA